Magic Malik

Magic Malik

Flûtiste/Compositeur

www.magicmalik.com

 

Né en côte d’ivoire le 29 janvier 1969, Malik Mezzadri aka Magic Malik grandit à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, où il commence la flûte à bec et la flûte traversière à l’âge de 6 ans. À 13 ans il apprend la flûte traversière et rencontre Marc Rovelas à l’âge de 15 ans, il sera son professeur jusqu’à son départ pour l’Exagone : il lui fait découvrir Bach, Xenakis, Ravel ou encore Stockhausen…

À 17 ans, il quitte la Guadeloupe pour Marseille et sort deux ans plus tard diplômé du conservatoire de Marseille avec le premier prix de flûte. Il a comme professeur Jean Louis Beaumadier. Il découvre le jazz à cette même époque.

Dès sa sortie du conservatoire, il déménage sur Paris et s’inscrit à l’école de jazz CIM ainsi qu’au Conservatoire International de Musique où il étudie la composition avec Michel Prady. Il rencontre à Paris le groupe de reggae Human Spirit dans lequel il restera pendant 10 ans.

Malik Mezzadri multiplie alors les collaborations en tant que flûtiste-arrangeur avec Lio, Teri Moise, Laurent Garnier, Saint Germain, Dj Gilb’R, FFF, Malka Family…

En 1992 il fonde son premier Magic Malik Orchestra qui enregistrera à la fin de cette même année sa première maquette qui paraitra en 1997 sous le titre HWI Project chez « Salam Aleikum » avec 13 musiciens.

Il rencontre ensuite Julien Lourau qui tourne avec sa propre formation : le Groove Gang. En 1998 il participe à l’album City Boom Boom et intègre le Groove Gang. En 1999, Malik accompagne le Groove Gang pour une tournée de plusieurs mois entre l’Amérique du Sud et l’Afrique. Il écrit également la bande originale du film « Ca ne se refuse pas » d’Eric Woreth.

En 2000, il décide de se lancer dans un projet d’album sous son nom et reforme un Magic Malik Orchestra. Il enregistre alors l’album 69 96 qui sortira chez Label Bleu grâce aux bonnes augures de Pierre Walfitsz.

En 2003 Malik sort son double album intitulé 00-237 XP-1. Le premier disque présente un échantillon de son répertoire dans la lignée de l’album précédent, mais plus jazz et plus complexe. Sur le second volume, XP-1, Malik dévoile ses premières tentatives d’échafauder un langage et une approche personnelle, cachée derrière le nom de code XP. Steve Coleman, intéressé par la démarche musicale de Malik, apparaît même sur une plage de l’album avant d’inviter Malik à le rejoindre sur l’album Five Elements (Blue Note). Il collaborent quelques années dans plusieurs de leurs projets respectifs.

En 2004, il propose avec le Magic Malik Orchestra un album intitulé 13 XP Song’s Book : treize chansons célèbres ou non vues sous le prisme de Malik.

Malik enregistre et écrit avec de nombreux musiciens de la nouvelle génération : – M-, Bumcello, Camille, Pierrick Pedron, Aka Moon, Booster. Plus récemment il a également collaboré avec Hocus Pocus, Air, Oumou Sangaré, Meshel N’geocelo, Antony Joseph, Catchaito Lopez avec lequel il partira en tournée accompagné du percussionniste Cubain Anga Diaz…

Il part aussi pour deux ans de tournées avec le spectacle « Pitié » d’Alain Plattel dont la musique est une réadaptation de la passion selon st Matthieu de Jean Sébastien Bach, par Fabrizio Kassol

En 2007 il sors le disque « Alti Plano » chez « Accords Croisés » dans lequel se rencontrent le joueur de charango Argentin Jaime Torres, le percussionniste Argentin Minino Garay et le Magic Malik Orchestra alors en tournée en Amérique du sud lors de l’enregistrement.

En 2008, il sort un nouvel album intitulé «Saoule» en quintet. Et en 2010 il enregistre pour la première fois en quartet, l’album Short Cuts chez Bee Jazz.

En 2010 il sort le disque « Alternate Steps ».

En mai 2010, il obtient avec le musicien et compositeur Gilbert Nouno une résidence d’un an à la Villa Médicis à Rome.

Il compose une pièce pour quatuor a corde électronique et flûte solo pour le festival d’art lyrique d’Aix en Provence en 2011.

En 2013 il interprète au concert « A la Villa Medicis » au forum du grand mesnil la pièce écrite spécialement pour lui « Conjonctin Disjonctive » de Juan Pablo Carreno pour flûte improvisée et ensemble. Et la pièce d’Arnaud Petit « Sous le ciel » réadaptée pour ensemble et flûte improvisée.

A ce concert seront également interprétées deux de ses propres pièces pour piano flûte et violoncelle, ainsi que pour petit ensemble.

En septembre 2013 il sort le disque « Tranz Denied » avec DJ Oil Gilbert Nouno et Hubbert Motteau, chez Bee Jazz. En juin 2014 est interprété par le Chaos Orchestra une pièce commandée pour l’occasion du premier concert de cet ensemble intitulée Chanson perdue pour un être présent.

Other Members