Steve Carbonara accueille la nouvelle équipe

() 

Un mot de Steve Carbonara

 

   En 1982 j’avais 27 ans quand j’ai fondé l’American School of Modern Music. Aujourd’hui, 34 ans après, je suis fier, et encore mieux, « heureux » de passer la flamme à une nouvelle équipe. Dès la rentrée 2016-17, la direction de l’école change de mains.

Je connais très bien les deux directeurs, Guillaume Estace et Jonathan Joubert, ayant été leur professeur. J’ai suivi et soutenu leur passage à Berklee College of Music à Boston ainsi que leurs deux carrières professionnelles. C’est un choix personnel et je ne pouvais pas mieux choisir.

Ceux qui me connaissent savent bien que la chose la plus importante dans la musique, comme dans la vie, … c’est le swing ! « It don’t mean a thing, if it ain’t got that swing! », pour citer Duke Ellington.

À la School (et on ne parle pas en sigle, c’est bien la « School ») on a toujours su faire du sérieux en étant « fun ». Cela faisait partie de notre succès.

Alors parlons du sérieux. Un musicien aujourd’hui doit maîtriser, de manière absolue sa production et son business. Une école ne peut pas se permettre d’être poussiéreuse. Le nouveau programme de la nouvelle équipe met l’élève “pile” dans la réalité musicale et technique. Sans oublier qu’un jeune musicien doit gagner sa vie.

Parlons de l’Amérique. Je suis né à Boston, ville éternellement jeune et dynamique grâce à sa population d’étudiants venue du monde entier. Dans cette métropole on compte plus de 50 institutions de niveau universitaire. Dans le seul quartier de Backbay on trouve trois grandes écoles de musique (Berklee, New England Conservatory, Boston Conservatory) à deux pas l’une de l’autre et Harvard et MIT de l’autre coté du pont. Pour être musicien de rue dans cette ville, il faut déjà avoir un certain niveau.

Parlons du groove et du Swing. On le sait bien, pour réussir il faut travailler les grooves, le tempo, et surtout “l’ensemble”. Combien de concerts “tristes” n’a-t-on pas fait subir au public, parce que la section rythmique n’avait pas trouvé le groove, ou que les soufflants manquaient de précision? En Amérique, le groove, le rythme, le swing font partie intégrale de l’enseignement de la musique.

Et voici la nouvelle équipe. La plupart ont été formés à Boston, ils sont jeunes, dynamiques, précis et surtout ils gardent l’esprit de l’American School !

Steve

 

Profil de Steve Carbonara sur le site: Steve Carbonara

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *